IMPRESSIONS D'EUROPE
2, rue du Roi Albert - 44000 Nantes - tel/fax 33 (0)240 124 237

Get Adobe Flash player

Vidéo réalisée par Zarlab

2011 Rencontres littéraires adriatiques, Italie, Croatie, Slovénie

du 4 au 6 novembre 2001


édito
Au cours de ses six premières rencontres littéraires, Impressions d’Europe vous a beaucoup fait voyager, à travers les voix de ses écrivains, ses artistes et ses comédiens, dans le Nord de l’Europe surtout : Irlande et Pays de Galles, pays nordiques, Pays-Bas et Flandre, Suisse et Autriche… Pour cette septième édition, nous vous proposons, enfin, de partir plus au Sud, de voguer sur les côtes de la mer Adriatique et d’explorer quelques-uns de ses pays limitrophes : Italie du Nord — qui fête cette année les 150 ans de son unité — avec Venise la Sérénissime (Philippe Sollers) et la mythique ville de Trieste (Boris Pahor), Slovénie (Drago Jancar), Croatie (Vedrana Rudan), peut-être un peu plus loin aussi… en Mitteleuropa.

Poète, romancier, cinéaste, peintre, c’est le grand Pier Paolo Pasolini qui, après Laurent Gaudé et son magnifique Soleil des Scorta, « ouvrira » la manifestation avec la belle voix de la comédienne Irène Jacob, celle des écrivains et spécialistes Gian Mario Villalta, Alberto Garlini, Michel Valensi et Jean-Baptiste Para.

Pour accueillir nos talentueux invités, modérateurs, lecteurs, musiciens…, Le Grand T nous a spontanément et généreusement ouvert ses portes à l’occasion de cette nouvelle édition. Merci à Catherine Blondeau et toute son équipe ! Partons ensemble en Adriatique, « cette Méditerranée en petit, résumé de tout son passé, sillonnée par les chemins qu’ont suivis les peuples et les religions, les amours et les haines » comme l’a écrit si justement Predrag Matvejevitch, auteur du célèbre Bréviaire méditerranéen. Bon voyage en littérature à tous et « Bon vent, belle mer » comme on dit !
L ’équipe d’Impressions d’Europe

Vendredi 4 novembre 2011


«Laurent Gaudé : Une certaine idée de l’Italie… »

Chapelle du Grand T

Éric Pessan
Modérateur
écrivain, il anime régulièrement rencontres littéraires, débats et ateliers d’écriture.

Laurent Gaudé
Né en 1972, il a fait des études de lettres modernes et d’études théâtrales. Avec La Mort du roi Tsongor, il obtient, en 2002, le Prix Goncourt des Lycéens et le Prix des libraires.
En 2004, il est lauréat du Prix Goncourt pour Le Soleil des Scorta. Roman solaire, profondément humaniste, le livre de Laurent Gaudé met en scène, de 1870 à nos jours, l’existence de cette famille des Pouilles à laquelle chaque génération, chaque individualité, tente d’apporter, au gré de son propre destin, la fierté d’être un Scorta, et la révélation du bonheur.


Récemment ont paru :

  • Ouragan (roman, 2010)
  • Mille orphelins suivi de Les Enfants Fleuve (pièces de théâtre, 2011)
  • Les Oliviers du Négus (récits, 2011)

Tous ses livres sont édités par Actes Sud.

Ouverture de la Grande librairie adriatique

Hall du Grand T

Inauguration de la manifestation

Grand plateau

Grand thème d’ouverture :

« Pier Paolo Pasolini l’enragé »

Grand plateau

Jean-Baptiste Para
Modérateur
rédacteur en chef de la revue Europe, traducteur, poète et critique

Pier Paolo Pasolini
Né à Bologne en 1922, Pier Paolo Pasolini connaît une enfance chaotique, soumise à de nombreux déménagements.

Les diverses affections militaires de son père, tout autant que ses récurrentes difficultés financières, poussent la famille à sillonner l’Italie. C’est lors de son retour en terre natale que Pasolini se prend de passion pour la littérature. Ses années de lycée et ses brillantes études de lettres sont rythmées par la poésie. Ses premiers recueils sont écrits en frioulan. Le combat qu’il mène pour défendre cette langue traditionnelle, à laquelle il se sent profondément rattaché influencera son oeuvre entière.

En 1945, il fonde l’Academiuta di Lenga Furlana dont le mot d’ordre est : « frioulanité absolue, tradition romane, influence des littératures contemporaines, liberté, fantaisie ».

Il n’aura de cesse, derrière ses romans licencieux, ses films sulfureux, de rappeler à lui ses racines. « Il est intolérable d’être toléré » : ainsi Pasolini défendait-il les minorités. Sa ferveur politique le conduit au siège du parti communiste, dont il se fera rapidement exclure. Il restera cependant fidèle à cet idéal dans les journaux et dans son travail.
C’est sans doute son engagement culturel qui aura raison de lui : Pasolini est mystérieusement assassiné en novembre 1975 sur une plage d’Ostie, alors qu’il écrivait ses célèbres Écrits Corsaires et son roman (inachevé) Pétrole, deux livres polémiques mettant en cause la Démocratie chrétienne, certains groupes pétroliers, la CIA et la Mafia.

Pendant la table ronde Pasolini :
Lectures à voix haute de poèmes et textes de Pasolini par IRÈNE JACOB, actrice (Louis Malle, Jacques Rivette, Krzysztof Kieslowski, Theo Angelopoulos…), comédienne (Molière, Tchekhov, Fosse…).

Accompagnement musical au piano par Antoine Rousseau

   

Alberto Garlini
Alberto Garlini est né en 1969 à Parme. Poète, critique et romancier, son deuxième roman, Un sacrifice italien est tout entier traversé par la mort tragique de Pasolini. Celui-ci mêle le mystérieux parcours du cinéaste à celui d’un jeune footballer de génie, dressant un portrait saisissant de l’Italie des années soixante-dix.

Bibliographie
  • Venise est une fête, trad. Vincent Raynaud, Christian Bourgois, 2010
  • Un sacrifice italien, trad. Vincent Raynaud, Christian Bourgois, 2008

Gian Mario Villalta
Romancier, poète et critique, Gian Mario Villalta né en 1959 dans la region du Frioul est un des meilleurs spécialistes de l’oeuvre de Pier Paolo Pasolini.

Bibliographie
  • Sur les terres de Hades.com, trad. Vincent Raynaud, à paraître aux éd. Gallimard début 2012
  • Vie de ma vie, trad. Vincent Raynaud, Gallimard, 2008

Michel Valensi
« Pasolini, Marin : histoire d’une amitié »
Fondateur des éditions de l’Éclat en 1985, Michel Valensi affiche un catalogue de plus de 200 titres, spécialisé dans la philosophie et les sciences sociales.
Il a publié des auteurs tels que Giorgio Colli, Carlo Michelstaedter, Patricia Farazzi ou encore Luigi Meneghello.

Ouverture du bar adriatique, cocktail « supernova »

Hall du Grand T

Lectures à voix haute par Irène Jacob

d’un chapitre du Désert des Tartares de Dino Buzzati, écrivain italien né à Belluno en Vénétie
Accompagnement musical au piano par Antoine Rousseau
CHAPELLE DU GRAND T

Film : Accatone de Pier Paolo Pasolini (1961), 112 mn
avec Franco Citti, Franca Pasut, Roberto Scaringella, Paolo Guidi.
Chapelle du Grand T

Accatone (mendiant en français)

Petit proxénète de banlieue, fait travailler Maddalena dans les ruelles sordides de la périphérie romaine.
Quand celle-ci se fait emprisonner, il se trouve démuni : son ancienne femme le rejette, il est sans le sou. C’est alors qu’il rencontre Stella, une jeune fille pure et naïve, qu’il pousse à se prostituer. Cependant, il est peu à peu séduit par son innocence.
La caméra contemplative du cinéaste s’attarde sur la beauté rude des paysages et des corps, relayée par les notes de Bach, qui illuminent ce « combat épique qui débouche dans le sacré, dans le religieux ».

Présentation du film par Hervé Lecornu, professeur de cinéma au lycée Guist’hau à Nantes.

Samedi 5 novembre 2011


Ouverture de la Grande librairie adriatique et du bar-restaurant

Hall du Grand T

« Rencontre avec deux écrivains complices : Alberto Garlini et Gian Mario Villalta »

Grand plateau


Thierry Guichard
Modérateur
directeur de publication du Matricule des Anges

Alberto Garlini
Juriste de formation, il s’est très vite orienté vers l’écriture en publiant de la poésie (le recueil intitulé
Le cose che dico adesso) puis de la critique littéraire et enfin des romans. Un sacrifice italien est son deuxième roman après Una timida santità. Parallèlement, il se consacre à l’organisation du festival Pordenonelegge, tient un atelier d’écriture à l’université de Campobasso et collabore régulièrement aux pages culturelles du Giornale et du Messaggero veneto. Il vit à Pordenone, dans le Frioul.

Gian Mario Villalta
Frioulan, né en 1959, Gian Mario Villalta est poète, critique et romancier, spécialiste de l’oeuvre d’Andrea Zanzotto. Il est l’auteur de plusieurs recueils de poésie qui en ont fait l’un des auteurs italiens les plus remarquables d’aujourd’hui. Il dirige le festival littéraire Pordenonelegge qui se tient chaque année à Pordenone en septembre.

Lectures à voix haute par Louise Kervella et Simon Terrenoire

d’extraits des oeuvres de Vedrana Rudan et Drago Jancar
Librairie du Grand T

« La Traversée du siècle de Boris Pahor »

Grand plateau

Raphaël Sorin
Modérateur
critique littéraire

Boris Pahor
né le 28 août 1913 à Trieste alors appartenant à l’Empire d’Autriche-Hongrie.

En 1920 il assista à l’incendie de la maison de la Culture slovène (« Narodni dom », soit la « Maison du peuple »), par les fascistes italiens. Quand les nazis prirent le contrôle de la région en 1944, il rejoignit les rangs de l’armée de libération yougoslave. Arrêté, il fut déporté en Alsace (Natzweiler-Struthof), puis en Allemagne (Dachau, Mittelbau-Dora et Bergen-Belsen). La plupart de ses romans ont leur source dans cette épreuve. Il est aujourd’hui considéré comme l’un des écrivains slovènes les plus importants de son époque.

Bibliographie
  • L’appel du navire, trad. Antonia Bernard, Phébus, 2008
  • Le Jardin des Plantes, trad. Antonia Bernard, éditions du Rocher, 2007
  • Dans le labyrinthe, trad. Antonia Bernard, Phébus, 2003
  • La Porte dorée, trad. Andrée Lück-Gaye, éditions du Rocher, 2002
  • Jours obscurs, trad. Antonia Bernard, Phébus, 2001
  • Arrêt sur le Ponte Vecchio, trad. Andrée Lück-Gaye et Claude Vincenot, éditions des Syrtes, 1999 et 10-18, 2006
  • La Villa sur le lac, trad. Benito Merlino, Bartillat, 1998
  • Printemps difficile, trad. Andrée Lück-Gaye, Phébus, 1995
  • Pèlerin parmi les ombres, trad. Andrée Lück-Gaye, La Table Ronde, 1990
  • La Petite Vermillon/La Table Ronde, 1996

«Deux écrivains en colère : Vedrana Rudan et Drago Jancar »

Grand plateau

   

Thierry Guichard
Modérateur
directeur de publication du Matricule des Anges

Vedrana Rudan
(1949, Opatija, Croatie)
Journaliste et écrivain croate, Vedrana Rudan est née en 1949 à Opatija (Istrie). Après nombre de petits boulots (livreuse, vendeuse de journaux, vendeuse de glaces, guide touristique, professeur d’allemand et de croate), elle s’installera comme agent immobilier à Rijeka.
En 1991, elle est la première journaliste croate à être licenciée après l’arrivée de Franjo Tudjman au pouvoir.

Bibliographie
  • Rage, trad. Alain Cappon, Quidam éditeur, 2005

Drago Jancar
(1948, Maribor, Slovénie)
Condamné par le régime communiste yougoslave en 1974 pour « propagande ennemie », l’écrivain slovène contemporain le plus renommé n’a pas pour autant cessé d’exprimer ouvertement ses idées. Ses pièces ont été interprétées dans plusieurs pays européens et l’une d’entre elles, La Grande Valse brillante, a reçu le prix de la meilleure pièce aux festivals de Novi Sad et de Sarajevo.

Bibliographie
  • Des bruits dans la tête, trad. Antonia Bernard, Passage du Nord/Ouest, 2011
  • Katarina, le paon et le jésuite, trad. Antonia Bernard, Passage du Nord/Ouest, 2009
  • La Grande valse brillante : pièce en trois actes, L’Espace d’un instant, 2007
  • Aurore boréale, trad. Andrée Lück-Gaye, L’Esprit des Péninsules, 2005
  • L’élève de Joyce, trad. Andrée Lück-Gaye, L’Esprit des Péninsules, 2003
  • Nouvelles slovènes (collectif), Autres Temps, 1996

Lectures à voix haute par Louise Kervella et Simon Terrenoire

Librairie du Grand T
d’extraits d’oeuvres d’auteurs ayant écrit sur Venise.

« Lire Venise avec Philippe Sollers »

Grand plateau


Josyane Savigneau
Modératrice
journaliste au Monde des Livres
« Venise est une grande aventure historique. Elle peut être aussi une passion individuelle. C’est le cas ici. Dans ce titre : Dictionnaire amoureux de Venise, je souligne le mot amoureux. Il ne s’agit évidemment pas d’un — guide — (il y en a d’excellents), mais d’une expérience personnelle liée à ma vie d’écrivain. Je suis arrivé là très jeune, j’ai passé chaque année, printemps et automne, beaucoup de temps à marcher, naviguer, regarder, respirer, dormir et m’émerveiller. Venise, voilà son secret, est un amplificateur. Si vous êtes heureux, vous le serez dix fois plus, malheureux, cent fois davantage. Tout dépend de votre disposition intérieure et de votre rapport à l’amour.
L’amour ? Oui, et dans tous les sens : anges et libertinage, architecture, peinture, musique, roman, poésie, mais aussi air, pierre, eau, étoiles. Nature et culture enfin à égalité. Venise n’est pas un musée, mais une création constante. Si vous échappez aux clichés, au tourisme, aux bavardages ; si vous avez
réussi à être vraiment clandestin ici, alors vous savez ce que le mot paradis veut dire. Le monde se précipite vers le chaos, la violence, la terreur, la pornographie, le calcul aveugle, la marchandisation à tout va ? Mais non, voyez, écoutez, lisez : voici le lieu magique et futur dont tous les artistes et les esprits libres témoignent. »
C’est ainsi que Philippe Sollers présente son Dictionnaire amoureux de Venise lorsqu’il le publie chez Plon en 2004.

Lecture à voix haute par Philippe Sollers

d’extraits de ses oeuvres.

Bibliographie sélective
  • Trésor d’amour, Gallimard, 2011
  • Dictionnaire amoureux de Venise, Plon, 2004
  • La Fête à Venise, Gallimard, 1991 et Folio, 1993
  • Le Coeur absolu, Gallimard, 1987 et Folio, 1989

Clôture de la journée et apéritif « vénitien »

Hall du Grand T

Dimanche 6 novembre 2011


Ouverture de la Grande librairie adriatique et du bar-restaurant

Hall du Grand T

Lectures à voix haute par Marion Levesque et Julie Puibaraud

d’extraits d’oeuvres d’Alessandro Perissinotto et Serge Quadruppani
Librairie du Grand T

« Meurtres à l’italienne »

Grand plateau


François Braud
Modérateur
auteur et critique de polars pour Noir comme polar, 813, Émancipation.

Alessandro Perissinoto
(1954, Turin, Italie)

Alessandro Perissinotto publie son premier roman policier (L’Anno che uccisero) en 1997, qui sera suivi de trois romans aux thématiques très variées : La Chanson de Colombano se situe au xvie siècle, Train 8017 revient sur la Deuxième Guerre mondiale, et À mon juge hommage à Simenon écrit sous forme épistolaire.
Il crée en 2006 le personnage d’Anna Pavesi, psychologue qui apparaît dans Une petite histoire sordide.

Dans son dernier livre, L’Année où Rosetta a été tuée, un commissaire enquête sur la mort tragique de Rosetta survenue quelque vingt ans plus tôt.
Affaire de famille ? Crime politique ? Fausses pistes, renseignements sibyllins, mythologie locale – l’enquête progresse tant bien que mal dans un milieu hostile et fermé. Pénétrant peu à peu dans le labyrinthe du passé qu’on a effacé à dessein, parviendra-t-on à reconstituer la vérité ?

Bibliographie
  • L’Année où Rosetta a été tuée, Odile Jacob/Thriller, 2011
  • La dernière nuit blanche, Gallimard/Série noire, 2010
  • Une petite histoire sordide, Gallimard/Série noire, 2009
  • À mon juge, Gallimard/Série noire, 2007
  • Train 8017, La Fosse aux ours, 2004 et Folio policier, 2008
  • La Chanson de Colombano, La Fosse aux ours, 2002 et Folio policier, 2004
Tous traduits par Patrick Vighetti

Serge Quadruppani
Né en 1952 dans le Var, Serge Quadruppani vit entre Belleville (Paris) et l’Italie.

Après avoir publié des essais, des enquêtes et deux romans historiques, il a surtout écrit des romans noirs. Il a participé à la création du personnage du Poulpe et au lancement de la collection afférente aux éditions Baleine et a créé la collection — Alias — au Fleuve noir.

Depuis 1999, avec Andrea Camilleri, puis d’autres, comme Valerio Evangelisti, Sandrone Dazieri, Massimo Carlotto, Marcello Fois, Giuseppe Montesano, Eraldo Baldini, il a donné une nouvelle dimension à son activité de traducteur en faisant connaître des auteurs italiens en France.
Il dirige la « Bibliothèque italienne » aux éditions Métailié.

Bibliographie sélective
  • La disparition soudaine des ouvrières, Le Masque/J.C. Lattès, 2011
  • Saturne, Le Masque/J.C. Lattès, 2010
  • Au fond de l’oeil du chat, Métailié, 2006
  • Colchiques dans les prés, Babel Noire/Actes Sud, 2000
  • Le Sourire contenu, Fleuve noir, 1998
  • Saigne-sur-Mer, Baleine, série Le Poulpe, 1995
  • Comment je me suis noyé, Série noire, 1995.

« L’ère berlusconienne : Comment en sommes-nous arrivés là ? Comment en sortir ? »

Grand plateau

   

Thierry Guichard
Modérateur
directeur de publication du Matricule des Anges

Simonetta Greggio
Née en 1961 à Padoue, Simonetta Greggio vit en France depuis 1981. Elle est entre autres l’auteur de La Douceur des hommes (Stock, 2005), Étoiles (Flammarion, 2008) et de Dolce Vita 1959-1979 (Stock, 2010), portrait d’une Italie au double visage, à la fois insouciante et ravagée par les années de plomb. Elle collabore par ailleurs à des revues et magazines divers (Le Monde des Livres, Télérama, La Repubblica)…


Pierre Musso
Né en 1950, philosophe de formation, docteur en sciences politiques, Pierre Musso est notamment professeur en Sciences de l’information et de la communication à Télécom ParisTech, ainsi qu’à l’université de Rennes II. Dans son livre intitulé Berlusconi, le nouveau prince (L’Aube, 2004), Musso défend l’idée que ce premier ministre italien est en passe d’inaugurer une nouvelle manière de faire de la politique. Le phénomène Berlusconi est analysé sous l’angle de son rapport au pouvoir et aux médias.

Leonora Sartori
Journaliste à La Repubblica, Leonora Sartori est née à Vicence en 1978. Elle a vécu dans une famille idéaliste et engagée à gauche qu’elle évoque dans son roman L’Autocollant (Liana Levi, 2001) qui raconte surtout son séjour en 2004 à Sharpeville, la banlieue noire de Vereeniging, dans le Transvaal.

Lecture à voix haute par Marion Levesque et Julie Puibaraud

d’extraits d’oeuvres d’Igor Stiks et Leonora Sartori
Librairie du Grand T

« Voix de jeunes écrivains : Igor Stiks et Leonora Sartori »

Grand plateau

   

Guy-Arthur Rousseau
Modérateur
membre d’Impressions d’Europe

Igor Stiks
né en 1972 à Sarajevo. Il publie régulièrement les textes littéraires dans la presse et dans les revues littéraires en l’ex-Yougoslavie. Il a co‑edite une anthologie de la nouvelle prose croate 22° C à l’ombre (1999) et une anthologie de nouvelles contemporaines de langue anglaise Le safari ultime (2001). Son premier roman Un château en Romagna a été publié en 2000. En 2006 il a publié son deuxième roman La chaise d’Eliyahou, récompensé avec les prix Gjalski et Kiklop pour le meilleur livre de l’année

Bibliographie
  • Le Serpent du destin, trad. Jeanne Delcroix-Angelovski, à paraître en janvier 2012 aux éd. Galaade

Leonora Sartori
(1978) est journaliste à La Repubblica.
Son premier roman, L’Autocollant (trad. Jean-Luc Defromont), a paru aux éditions Liana Levi en 2011.

« Dialogue entre deux générations d'écrivains Slovènes : Boris Pahor et Drago Jancar »

Grand plateau


Thierry Guichard
Modérateur
directeur de publication du Matricule des Anges

Clôture de la manifestation

Hall du Grand T

Autres animations


Grande librairie thématique animée par la librairie Vent d’Ouest à Nantes
Dédicaces des écrivains après les débats
Lectures à voix haute (comédiens, acteurs, écrivains)
Expositions photographiques (Canaletto, portrait Pasolini…)
Bar-restaurant adriatique avec spécialités des trois pays

Autres animations des écrivains invités
Alessandro Perissinotto : Librairie Thuard, Le Mans
Boris Pahor : Lycée De Lattre-de-Tassigny, La Roche-sur-Yon
Alberto Garlini : Collège Rutigliano, Nantes
Gian Mario Villalta : Lycée Clemenceau, Nantes

Remerciements
Aux fidèles amis bénévoles Camille Cloarec, Dominique Landais, Christine Manissol, Pauline Omnes-Amine, Guy-Arthur Rousseau, Pauline Vermeulen ainsi qu’à Emmanuelle Bousquet, Alain Cappon, Brigitte Dandrey, Christophe François, Adeline Pringault, Vincent Raynault pour leur aide précieuse.

Partenaires institutionnels français :
Conseil régional des Pays de la Loire / Ville de Nantes / Conseil général de Loire-Atlantique / Ministère de la Culture et de la Communication / Centre national du livre

Partenaires étrangers :
Institut Culturel Italien de Paris / Ambassades de Slovénie et de Croatie à Paris

Avec les mécénats de :
Société Multigraphic, Montoir de Bretagne / L’Éclat de Verre, Nantes

Avec la participation :
Des élèves du Conservatoire de Nantes et de Louise Kervella, Marion Levesque, Julie Puibaraud, Simon Terrenoire, Yves Arcaix et Antoine Rousseau

Partenaires médias :
Ouest France / Eur@dionantes / Fip / Télénantes

En partenariat avec le Grand T et la librairie Vent d’Ouest, Nantes / Manifestation conçue et organisée par Impressions d’Europe

Le Grand T
84, rue du Général Buat — BP 30111 - 44001 Nantes Cedex 1
T + 33 (0)251 882 525 / www.leGrandT.fr